Citations, contes thérapeutiques

«Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade.» Krishnamurti

« Ce n’est pas parce que c’est difficile que l’on n’ose pas, c’est parce que l’on n’ose pas que c’est difficile. »
 

« La Folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein
 

 « Je ne suis pas ce qui m’est arrivé, je suis ce que je choisis de devenir. » Carl Gustave Jung
 

 "Il est tentant, quand on n'a comme seul outil un marteau, de tout traiter comme un clou." Abraham Maslow
 

"Tout est changement, non pour ne plus être, mais pour devenir ce qui n'est pas encore." Epictète
 

 "N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux." Epictète
 

"Liberté implique responsabilité. C'est là pourquoi la plupart des hommes la redoutent." George Bernard Shaw
 

"Il est extrêmement rare que la montagne soit abrupte de tous côtés." André Gide
 

"Il ne s'agit pas d'atteindre la perfection, mais la totalité." Carl Gustav Jung
 

 "L'expérience : c'est ce que nous faisons de ce qui nous arrive." Aldous Huxley
 

"Ce que cache mon langage, mon corps le dit. Mon corps est un enfant entêté, mon langage est un adulte très civilisé." Roland Barthes
 

"L'homme qui déplace une montagne commence par déplacer les petites pierres." Confucius

"On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin." Johann Wolfgang Von Goethe
 

"J'habite la demeure du possible. Elle a plus de portes et de fenêtres que la demeure de la raison." Emily Dickinson
 
 

"Devant tout ce qui arrive, pense à rentrer en toi-même et cherche quelle faculté tu possèdes pour y faire face." Epictète
 

« Il faut se fréquenter... soi-même assidûment pour se rencontrer, pour se découvrir, pour s'aimer, enfin."
Jacques Salomé
 

« L’émotion est ce moment où l’acier rencontre une pierre et en fait jaillir une étincelle car l’émotion est la source principale de toute prise de conscience ». Carl Gustave Jung
 

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé, le courage de changer ce qui peut l’être et la sagesse de distinguer l’un de l’autre » Marc Aurèle
 

Un roi, Attar de Nishapur, qui était aussi un astrologue, lut dans les étoiles qu'un certain jour à une certaine heure, un malheur allait s'abattre sur lui et qu'il en mourrait. Le roi fit construire une demeure aux murs épais et solides ; il plaça toute son armée autour de la maison pour monter la garde et en interdire l'accès. Puis, il s'y réfugia.
 
Au bout de quelque temps, il réalisa qu'il voyait la lumière du jour et que cela signifiait qu'il y avait une ouverture par laquelle on pouvait entrer. Aussitôt, il la fit murer. Ainsi le roi devient son propre prisonnier...
et de cela il en mourut !
 

Chance ou malchance ?
 

Il y avait en Chine un vieux cultivateur qui possédait un vieux cheval pour labourer son champ. Un jour, le cheval s'enfuit dans les montagnes et tous les voisins vinrent sympathiser avec le vieil homme à cause de sa malchance. Mais il leur dit :

- Chance ou malchance, qui peut le dire ?

Une semaine plus tard, le cheval revint des montagnes emmenant avec lui une horde de chevaux sauvages et alors les voisins vinrent le féliciter à cause de sa chance. Il leur dit encore:

- Chance ou malchance, qui peut le dire ?

Puis, alors que son fils essayait de dompter les chevaux sauvages, il tomba et se cassa une jambe. Tout le monde y vit de la malchance. Mais pas le cultivateur qui leur dit une fois de plus :

- Chance ou malchance, qui peut le dire?

Quelques semaines plus tard, l'armée arriva dans le village et tous les jeunes aptes à faire la guerre furent conscrits. Quand les officiers virent le fils du cultivateur avec sa jambe cassée, ils le laissèrent libre. Était-ce une chance ou une malchance ?

Qui peut le dire ?